Relations externes

Les relations externes de la commune Maieru se concrétisent dans une relation fraternelle de plus de 20 de ans avec la localité NORT-SUR-ERDRE (Loire-Atlantique) FRANCE

Les fraternités, depuis leur création en 1950, ont précédé, soutenu et accompagné les grands courants de la politique internationale; créés par les gens, pour les gens, qui vont participer, finalement, à la politique externe, aux grands courants internationaux, permettant ainsi à chacun de comprendre la mise par leur participation, d’une manière concrète, à l’évolution de l’humanité.

On connaît plus de 10.000 fraternités officielles, par lesquelles les gens se rencontrent, se connaissent, enrichissent en permanence leur culture, partagent les expériences et concrétisent leurs initiatives, ayant confiance en leurs jeunes, et réalisant des projets communs. “ (cité du discours de Mme. Nicole Fontaine, vice-président du Parlement Européen-1997).

Les fraternités jouent un rôle déterminant dans le progrès démocratique de l’Europe, étant une source impossible à remplacer dans le développement culturel, social et économique des localités où elles sont nées.

En conclusion, la raison qui fait un conseil local adopter une résolution de fraternité– est économique, culturelle, aide dans le développement, chaque partie ayant une place bien définie dans l’ensemble de ces relations et se retrouve finalement, dans la réalisation des échanges, dans la réalisation d’actions d’ampleur qui déterminent un courant, une idée historique qui change la culture, l’économie, et même la politique d’une grande communauté humaine.

Le but de la fraternité – cité du statut du comité de fraternité – est d’établir des relations dans le domaine scolaire, culturel, sportif, d’association, économique, écologique, administratif, etc., en vue d’une bonne connaissance entre les gens.“

Dans ce contexte, la commune Maieru a été visitée, en 1990, de 4 représentants de la commune Nort-sur-Erdre, région Loire-Atlantique, France, qui ont exposé les principes d’une fraternité. Peut-être que les personnes de Maieru, qui sont comparues ont compris le but de cette fraternité et ainsi les changes d’idées ont continué d’une manière officielle, car tout se déroulait par le Conseil local et la Mairie de Maieru. La législation en vigueur de ces temps a mis en retard par quelques années la finalisation des documents de fraternité agréés par la Communauté Européenne.

Malgré tout, en 1991, un groupe de 9 personnes de maieru, nommés par le maire, ont tout fait à leur propre compte, pour aller dans cette localité francaise, d’où ils sont revenus avec beaucoup de nouvelles connaissances, conduisant à la mise des bases d’une collaboration concrète et légale.

On reçoit des aides humanitaires, avec des colis pour les familles pauvres, nommées par les membres fondateurs du comité de Maieru.

En 1992, un nombre de 6 jeunes de l’ organisation Adjhime – France visite Maieru pour connaître les jeunes de Maieru.

Sous les auspices des Comités et de l’Association française de jeunes, en 1992 un groupe de 14 jeunes de Maieru participe à un camp franco-allemand-roumain à Nort/Erdre en vue d’entretenir l’environnement d’une vallée de France. Il y eut aussi d’autres instructions sur une association de jeunes à Maieru.

En 1993 se produisent des réunions pour préparer la fondation d’une Association des jeunes, qui portera le nom de « Floare de colt « sous la coordination directe du Comité de fraternité des deux localités.

En 1994, par un effort substantiel du président du Comité de France, Mme. Mireille Robin, une autoutilitaire de pompiers est arrivée à Maieru, marque Peugeot, qui a donnée à la Mairie de Maieru la possibilité de renforcer la confiance des gens que ces aides sont pour eux.

En août 1996, par le travail ensemble des deux associations de jeunes coordonnées par les deux comités, 23 de jeunes français arrivent à Maieru, sur un site pour nettoyer la vallée Aniesului, sous la subordination directe des responsables de L’Administration forestière Sangeor-Bai. Ils sont restés 2 semaines en tentes et par rotation, en se connaissant et établissant des relations utiles pour le futur.

En ces temps, ce type de relations entre les organisations de jeunes de deux tari ont été uniques en Roumanie.

En 1997, par les délégations qui ont joint les convois humanitaires pour les citoyens pauvres, pour des dispensaires et pour l’école, on a parlé de la fondation d’un service de collection de déchets ménagers qui sombrait à ce temps l’aspect des vallées de commune Maieru.

La date de 7.03.1997 est significative, Le conseil local de Maieru, en réponse à la lettre d’intention du maire de Nort sur Erdre, adopte la Résolution no. 6/1997 sur la fraternité de la commune Maieru avec la localité Nort-sur Erdre, aussi se concrétise le statut du Comité.

In data de 25.03.1997 le conseil local din Nort/Erdre adopta la résolution de fraternité avec notre commune.

Ces documents ont été depuis présentés pour l’avis au Ministère des affaires étrangères et au Département d’Administration Publique de Roumanie qui a envoyé les avis depuis.

Le 27.09.1997 suite la ceremonie de signature de la Carte de la Fraternité par les deux maires, de la partie française, M. Xavier Amosse, de la partie roumaine, M.Carbune Ioan, qui s’’est développé dans la présence des représentants du Parlement Européen, de l’Ambassade de Roumanie en France, et des édiles des deux localités.

Cette cérémonie se répète à Maieru le 29 mai 1998 avec une grande participation des invités des deux localités, le cadeau de fraternité reçu par Maieru étant un tracteur avec une remorque tout nouveau, acheté en Roumanie, pour collecter les déchets ménagers.

Après plusieurs échanges d’idées et consultance de spécialité, le 25.04.1998 une délégation formée par le maire et le secrétaire de Nort sur Erdre et le secrétaire de Maieru, sont allés à Bruxelles, où la Commission Européenne a accordé une subvention pour un projet de collection les déchets ménagers de Maieru, qui se sont transformés depuis dans le projet de la création d’une fosse écologique de traitement des déchets en 4 localités en amont de Sangeorz-Bai, appelée « COMA », projet agréé par les 4 maires de Maieru, Rodna, Sant et Sangeorz-Bai.

En août 1998, un autre projet des jeunes se concrétise par la participation de 18 jeunes de Maieru à un camp de cyclisme et canoë à Nort sur Erdre.

La période suivante, les deux comités mettent à point un programme de perfectionnement des cadres didactiques des localités fraternelles, de la manière suivante:

- en octobre 1999 une délégation de 8 cadres didactiques, 3 cadres sanitaires et 4 fonctionnaires de l’administration publique locale de Maieru participe à une échange professionnelle, chacun dans son domaine d’activité;

  • Entre 29.10 – 4.11.2000, un nombre de 21 cadres didactiques de France arrivent à Maieru pour des échanges professionnelles dans le domaine de l’enseignement ;
  • Entre 17.03 – 24.03.2002 un nombre de 20 cadres didactiques de Maieru arrivent en échanges aux écoles de Nort/Erdre ;

Il y a eu aussi une visite de bilan et des projets pour le futur du maire de Nort/Erdre, en novembre 2002 accompagné par le président du Comité Nort/Maieru, qui, dans une séance de travail, a conclu qu’il y a encore à faire, et les activités jusqu’à présent se sont développées correctement, en bonnes conditions, agréées par la Commission Européenne.

Un aspect très important, que toutes les échanges et visites ont été déroulées par la Commission de Fraternités de la Commission Européenne et subventionnés par la commission. Les subventions ont été reçues dans le compte spécial du Conseil Local Maieru et les rapports sur l’utilisation de ces fonds ont été agréés par la Commission Européenne, étant légales.

On a aussi envoyé des rapports par écrit à la Préfecture du département et au Conseil départemental sur le développement de ces actions.

Dans cette partie je voudrais vous informer que cette relation continue, nos communautés ayant les suivants projets pour l’an suivant, c’est-à-dire 2004:

  1. finalisation du projet de collection des déchets ménagers ;
  2. finalisation d’un projet de création d’un service ambulatoire à la mairie Maieru par l’acquisition par « nos frères » d’une ambulante ;
  3. juillet 2004 un nombre de 15 jeunes et 3 animateur français ont participé à un autre camp sur la Valée Aniesului ;
  4. finalisation de la signature du jurement de fraternité des localités Nort/Erdre avec une localité d’Espagne, Piedra-Buena, dont Maieru sera « le parrain» ;
  5. in dec.2004 organisation à Nort sur Erdre d’une semaine roumaine projet cultural, avec la participation d’une délégation de 35 personnes environ de Maieru, (groupe folklorique, sculpteur en bois et d’autres arts populaires, cuisine roumaine, littérature, film artistique, etc.)

nous considérons comme bénéfique, dans l’esprit du bien, cette communication massive par les comités de fraternité qui, à Maieru, s’élèvent à 35 membres desquels seulement 13 sont des membres fondateurs, et 12 jeunes sympathisants, actifs, dans le période 1991-2004, on peut donc déduire que les citoyens ont confiance en ces relations et manifestent périodiquement leur intention de faire partie du comité.

Rapport présenté à l’ambassadeur de France à Bucarest en 2003 par l’ancienne présidente du Comité Fraternel de Maieru/Nort, Mme. Ratiu Edit-Clara, Secrétaire de Maieru.